EDITO

QUOI DE NEUF !?

Pour cette deuxième saison du Sounds nouveau, un tas de nouveautés, des concerts dans tous les sens, des jeunes, des stars, des vieux, du jazz, du jazz, du jazz et aussi du rhythm’n blues, du funk et des inclassables ! Aux rendez-vous habituels s’ajoute une série d’évènements récurrents et des tas de surprises exceptionnelles : accrochez-vous, ça va envoyer !

SOUNDS LATE SESSIONS :

Tout d’abord, une jam session tardive s’ajoutera aux fameuses SOUNDS GOOD SESSIONS du mercredi : les Sounds Late Sessions auront lieu tous les samedis en deuxième partie de soirée, à prix libre. Début des hostilités vers 23 h après le concert et fermeture des portes à 3 h du matin ! De quoi s’abreuver de musique et de fête. Entrée gratuite.

SOUNDS MIX SESSIONS :

Le vendredi, sur le même principe, la soirée se poursuivra après les concerts avec des DJ sets pointus, garantis non commerciaux et pleins de bon goût, pour prolonger la fête après les concerts. Entrée gratuite.

BRUNCH BIG BAND :

À partir d’octobre, chaque deuxième dimanche du mois, le Sounds donne rendez-vous à son nouveau big band : le Sunday Brunch Big Band. Petits et grands pourront profiter d’un brunch (sur réservation) à partir de 11 h 30 et de deux sets musicaux à partir de 12 h 30 : des classiques jouissifs et un espace « laboratoire » pour les jeunes arrangeurs locaux !

LAST MINUTE YOUNG DEALS :

Pour les moins de 26 ans, il est désormais possible d’acheter un carnet de places non nominatives à 25 euros. Il est valable pour 5 concerts au choix dans la mesure des places disponibles le jour même. Le jazz, c’est pour tout le monde !

Ce premier trimestre verra de nombreux concerts dignes des plus grands clubs du monde. Notons la venue du plus grand guitariste des vingt dernières années, Kurt Rosenwinkel, en trio le 4 novembre ; le pianiste le plus créatif de la scène new-yorkaise, Aaron Parks, et son fameux « Little Big » le 1er novembre (un mardi !) ; deux jours en compagnie d’un monstre sacré du piano européen, Baptiste Trotignon les 14 et 15 octobre ; la batteuse Jas Kayser, étoile montante du jazz britannique le 10 novembre ; les chanteuses Camille Bertault (10 septembre), Emily Allison (30 septembre) et Ana Rocha (5 novembre) ; du swing avec notre orchestre maison (chaque dernier jeudi) mais aussi les sorties d’album du virevoltant Laurent Vigneron (28 octobre) et du joyeux Morning Call Jazz Band (16 septembre) ; un rendez-vous manouche un jeudi par mois ; le Brussels Rhythm and Blues Club qui entame sa vingtième saison dans nos murs (ne manquez surtout pas la venue de Bai Kamara Jr. le 1er octobre).
À découvrir également : des musiciens de grand talent rarement à Bruxelles, comme le saxophoniste français Baptiste Herbin, la saxophoniste sibérienne Olga Amelchenko, les swingueurs furieux de Danger Zone, le virtuose de la guitare Romain Pilon et son trio américain, sans oublier la scène locale qui présentera des nouveaux projets cette saison : le trio de Wajdi Riahi, les 25 ans de carrière de Fabrice Alleman, le nouveau projet de Pierre Vaiana, le No Steam d’Igor Gehenot et Fabrizio Graceffa, le poétique ensemble de Tom Bourgeois, le nouveau groupe « all stars » de Wouter Van den Broeck, le trio d’Alex Koo, l’Harvest Group de Guillaume Vierset, l’Orchestra Nazionale della Luna de Manu Hermia ou encore le quartet de Martin Salemi, pour n’en citer que quelques-uns. Enfin, Basile Rahola sera l’artiste en résidence de ce début de saison, sans oublier les jam sessions du mercredi qui seront ouvertes par la crème des musicien.ne.s bruxellois… Tout le détail dans ces pages !